6 décembre 2017 – Joyeux NOBEL !

La période des fêtes, c’est aussi l’occasion de discussions passionnantes et passionnées autour du sapin ! Venez donc chercher l’inspiration Mercredi 6 Décembre au Café du Pont Neuf. Pour ce dernier Bar des Sciences de l’année, nous avons invité 3 supers chercheurs pour nous décrypter le palmarès prestigieux des Nobel 2017 décernés en octobre dernier !

Pour nous parler d’Ondes Gravitationnelles, nous recevrons Matteo Barsuglia, PhD, Directeur de recherche CNRS, Laboratoire Astroparticule et cosmologie CNRS/Université Paris Diderot/CEA/Observatoire de Paris

Pour la Cryo-Microscopie, nous avons le plaisir d’annoncer la venue de  Aurélie Bertin, PhD, Chargée de recherche CNRS, Unité Microscopie Electronique Moléculaire de la plateforme d’imagerie de l’Institut Curie

Et pour la Chronobiologie, nous fera le plaisir de venir François Rouyer, PhD, Directeur de recherche INSERM, Laboratoire de Génétique Moléculaire des Rythmes Circadiens, Institut des Neurosciences Paris-Saclay (Neuro-PSI)

Détails des festivités

  • Médecine : à la recherche des gènes de l’horloge biologique

Jeffrey C. Hall (Maine Univ., USA), Michael Rosbash (Brandeis University, USA) et Michael W. Young (Rockefeller University, USA)

Le prix Nobel de médecine a été attribué cette année à trois chercheurs américains (pour leurs travaux sur l’horloge biologique, qu’on appelle le « rythme circadien », qui règle le rythme biologique des êtres vivants sur un cycle de vingt-quatre heures.

  • Physique : la découverte récente des ondes gravitationnelles primée

Rainer Weiss (MIT), Barry C. Barish (Caltech) et Kip S. Thorne (Caltech)

C’est la confirmation d’une prédiction vieille d’un siècle qu’a primée le comité Nobel la semaine dernière, en attribuant le prix Nobel de physique aux trois chercheurs responsables du détecteur LIGO (Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory). Cet outil d’une sensibilité inouïe, construit entre 1994 et 1997 aux États-Unis, a permis en 2015 de détecter pour la première fois des ondes gravitationnelles.

  • Chimie : un pas de géant pour la microscopie en biologie

Jacques Dubochet (Univ. Lausanne), Joachim Frank (Columbia Univ.) et Richard Henderson (Cambridge, UK)

Le prix Nobel de chimie a récompensé cette année les inventeurs de l’une des avancées les plus utiles de ces dernières années en microscopie électronique, celle de la cryo-microscopie. Les lauréats sont en effet à l’origine de cette technique qui a grandement amélioré les images obtenues par les microscopes électroniques, devenue depuis indispensable dans nombre de laboratoires.

Préparez vos questions et rejoignez-nous le mercredi 6 décembre à 19h30 au 1er étage du café du Pont Neuf !

Entrée libre dans la mesure des places disponibles.

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail